N°5 – À l’eau – Sommaire

Support choisi : l’eau. Date de sortie : Septembre 2020.


1 — Eau noire — Lucien Suel
2 — L’eau n’est pas molle, là — Julien d’Abrigeon
3 — Deux toiles — Sergio Schmidt-Iglesias
4 — Mister Freeze — Ralouf Piston
5 — Fini la flotte — Popier Popol
6 — Où il y a un rêve il y a un pistolet sous l’oreiller — Ismael Velázquez Juárez
7 — Nager en morceaux — Martica Minipunto
8 — La dernière blessure — María Sánchez
9 — Les poèmes et la tortue — Claudia Campos
10 — La vie à plouf plouf — Gnoir
11 — Courbe — Malena Bre
12 — We Fish – Ismael Velázquez Juárez
13 — おてんとSUN — Ayumi Yamamoto
14 — Acuario — Ricardo Sarmiento Ramírez
15 — « Comme quand la télé pleut » — Martin Barea Mattos
16 — Ce qui est a déjà la forme de ce qui ne sera pas — Ismael Velázquez Juárez
17 — Il n’y a rien d’aussi bien que de nager dans le rien — Gnoir
18 — Des phrases sous l’eau — Claudio Burguez
19 — Pour faire un micro orage — Nisan Gogo
20 — By This River — Ian (F) Martin
21 — Érosion — Kismyder
22 — Arbre à eau — Mickaël Berdugo
23 — Rêve d’onde — Nicolas Boissier
24 — Septic system owner’s manual – Ismael Velázquéz Juárez
25 — Un lieu — Varinia
26 — Collages d’eau — Juan Dando
27 — Le crâne — Juliette Porée
28 — Chance — Ismael Velázquez Juárez
29 — Édito à l’eau — Archie Mew
30 — Morceau caché

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :